Site Overlay

Ma Mère l’Oye

Création 2022/23

Pour 5 danseuses et 1 musicienne
Spectacle familial pour lieux atypiques
Durée : 55 minutes

D’après et autour Ma Mère l’Oye de Maurice Ravel

Chorégraphie et scénographie: Stéphanie Bonnetot
Assistante à la chorégraphie : Ysé Broquin
Création musicale : Marie Sigal
Création Costumes : Noëlle Camus
Photos : Lionel Pesqué
Interprètes : Ysé Broquin, Claire Massias, Salima Nouidé, Marie Sigal, Stéphanie Bonnetot et Tésia Peirat


Co- production : Festival Cuivres en Pays Basque

Résidence : Centre Culturel Lalande, Pôle danse Blagnac, Conservatoire de Blagnac, Mairie de Fonsorbes, Mairie de Castanet Tolosan

Le spectacle

Dès notre plus jeune âge, nous sommes bercés par les histoires de Ma Mère l’Oye, du Père Castor, celles de Disney mais également les contes et légendes traditionnels. Le rejet parfois évident de toute vraisemblance ne nous empêche pas de nous identifier à l’un ou l’autre des personnages : princesse, ogre, héros ou sorcière. Ces métaphores surnaturelles et oniriques qui racontent souvent le rituel du passage à l’âge adulte nous aident à surmonter nos peurs, nos angoisses d’enfant ou d’adolescent.

A partir de ce patrimoine commun et universel, nous souhaitons faire vivre une expérience immersive, ludique et poétique aux enfants et à leur famille. Les contes évoqués dans l’oeuvre de Ma Mère l’Oye nous ont servi de base pour écrire notre propre histoire. Ici, notre héroïne passe une porte magique pour entamer une aventure extraordinaire que toute sa tribu (le public) a vécu avant elle : GRANDIR ! Elle part à l’aventure vers un monde étrange et coloré dans lequel elle va croiser de nombreux personnages, être absorbée, hypnotisée, combattre un ogre, et être sauvée par une fée ! Encouragée et accompagnée par cette famille réunie tout spécialement pour ce rituel initiatique, elle surmonte tous les obstacles !

En faisant appel à l’imagination des enfants et leur sens de l’aventure, Ma Mère l’Oye est comme l’a voulu Ravel au moment de sa création, un hommage à l’enfance et à ses mondes imaginaires. Avec cette proposition, nous souhaitions faire vivre une aventure collective aux spectateurs.