Stéphanie Bonnetot

Danseuse, professeure, chorégraphe, elle se forme au Conservatoire National de Bordeaux en danse classique, contemporaine et jazz puis rentre au
Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Lyon en section danse contemporaine où elle travaille entre autre avec Lionel Hoche, Abou
Lagraa, Michel Kelemenis, Sylvie Giron, Corinne Duval-Metral, Betty Jones, Fritz Ludin et Myriam Naisy.

Sa carrière d’interprète l’amène à croiser des styles très variés impliquant un engagement physique important : danse contact improvisation avec
le Tanz Atelier Wien (Autriche), Tanztheater avec la compagnie Tanztheater Osnabrück puis le Tanztheater Bielefeld (Allemagne) où elle présente ses
premières pièces en tant que chorégraphe pour les danseurs de la compagnie, enfin la compagnie Club Guy and Roni (Hollande).

Presque toutes les compagnies avec lesquelles elle a collaboré étaient également très impliquées dans un travail de médiation avec le public et de
création avec les amateurs. C’est pendant cette période qu’elle découvre son plaisir à travailler avec différents publics (enfants, adolescents en
réinsertion, adultes amateurs…) et son envie de mêler son travail de chorégraphe à celui de pédagogue.
Après avoir obtenu son diplôme d’état de professeur de danse contemporaine au CND de Pantin, elle est invitée en tant qu’Artiste en résidence au Théâtre
de Bielefeld où elle créait entre autre « Le songe d’une nuit d’été » pour 70 amateurs de 12 à 22 ans. Elle donne également régulièrement des classes pour
les compagnies professionnelles.

Depuis 2011, elle participe à des projets avec la compagnie Myriam Naisy en tant qu’interprète, et enseigne la danse contemporaine au
Conservatoire de musique et de danse de la ville de Blagnac.
En 2017 elle chorégraphie le spectacle « La Vague », né de son désir de créer des spectacles pour les tout petits. Elle est également chorégraphe
invitée par la Compagnie blagnacaise L’hélice, pour laquelle elle compose une première version de 20 minutes de « Shadow sisters » qui est dansée
sur la scène d’Odyssud le 14 mai 2018 pour les 20 ans de la Compagnie de la chorégraphe Myriam Naisy.

C’est ce parcours, qui l’amène à fonder la Compagnie Paracosm.